Journée de la Deux – 25 mars 2018

UHC St-Maurice Pécaporés II – UHC Yens-Morges  4-6

Sur le papier, la victoire est possible, mais il fallait montrer de l’envie. Pour cette première rencontre, si la deuxième garnison des Pécaporés souhaitait gagner, leur désir ne s’est pas exprimé sur le terrain. Concentrés en début de match, les joueurs paraissent un peu angoissés. Peut-être victimes de l’ambiance silencieuse et particulière qu’il régnait dans cette vieille salle de gym à Susten? St-Maurice finit toutefois par ouvrir le score, avec un power play un peu boiteux. Malheureusement, Yens-Morges égalise droit dernière sur une sortie de zone manquée des Agaunois. Ces derniers sont trop passifs, et regardent passer la balle. Résultat, elle finit dans nos filets. 2 à 1 pour les Vaudois. Une belle construction permet rattraper leur écart, avant de vivre peut-être le tournant du match: à jouer comme des chatons, les Poireaux laissent filer deux points à l’adversaire.

De retour des vestiaires remotivés, les Agaunois vont tenter de revenir au score. Treize minutes s’écoulent avant le 4 à 3 salutaire. Malheureusement, Yens-Morges remet une couche; 5 à 3, 6 à 3. Un 4 contre 2 à la toute fin du match permet de marquer encore une fois. Malheureusement, cela ne suffira pas. Un manque de rage, des erreurs de coaching (aurait-il fallu sortir le 4 contre 3?) ou de certains choix stratégiques ont eu raison de la possibilité de glaner encore des points, même si la relégation était inévitable.

Gardien: Baptiste Zuber

Buts (assists): Kevin Berra (Mathieu Hinni) (2x), Mathieu Hinni, Kevin Berra (Mikael Coquoz)

Pénalité: Kevin Berra

 

UHC St-Maurice Pécaporés II – Riviera Raptors III  2-3

 

Avant d’affronter Vevey, St-Maurice sait que la rencontre sera difficile. Les Raptors disposent d’une équipe renforcée, en sus des bons éléments habituels. Au match aller, la défaite avait été douloureuse (14 à 2). Néanmoins, forts de vouloir oublier le premier match, les Agaunois sortent les armes. Et comme souvent, face à une bonne équipe, ils donnent tout. Les courses veveysannes sont rapides, les Poireaux le remarquent vite, mais suivent. Ce sont les derniers sprints du championnat, autant tout donner. Une chance, Vevey a pris les Valaisans de haut, et n’a pas constitué les lignes les plus complémentaires. St-Maurice ouvre le score. Les Poireaux présentent un jeu d’équipe. Ils peuvent aussi compter sur leur gardien en feu. Une belle prestation de les voir ainsi ne pas se laisser avoir par certaines feintes veveysannes. Toutefois, les Raptors égalisent. St-Maurice manque tout juste de mettre le 2e, or la chance n’a pas pris de parti: nous en bénéficions également lors de tirs manqués de Vevey.

En seconde mi-temps, les Agaunois tiennent le coup. Ils sont concentrés. 2 à 1 pour Vevey, puis 2 à 2. Il y a pas mal de coups de canne, de part et d’autre. Chacun veut chercher cette victoire. Vevey doute, se met à hurler sur le terrain. L’un de leurs meilleurs joueurs du jour signe toutefois le 3 à 2. St-Maurice tapera une latte. Les Raptors un poteau. C’est tendu. Un peu précipité peut-être. Mais le score ne bougera plus. Aux mines défaites des Veveysans alors qu’ils ont gagnés, il y a tout de même un petit goût de victoire dans cette défaite. Les Pécaporés ont montré une fois de plus qu’ils sont capables du meilleur, même si cela ne suffit pas toujours.

Gardien: Ruben Baiao

Buts (assists): Mikael Coquoz (Mathieu Frossard), Mikael Coquoz

 

Malheureusement, de nombreux points aboutissent à la relégation de cette équipe en 5e ligue. Une nouvelle coach, de nouveaux joueurs, un effectif un peu boiteux en début de saison, tout ceci a probablement coûté le maintien en 4e ligue de la deuxième garnison agaunoise. Néanmoins, les unihockeyeurs ont appris à se connaître, à échanger, à rire des défaites, et à toujours revenir pour espérer la victoire. L’esprit qui s’est construit au fil de cette saison au sein de cette équipe vaut probablement toutes les coupes.

 

Un grand merci à eux, à Pierre-André Zuber ainsi qu’à Cindy Pouly et Léo, fidèles supporters durant toute la saison !

 

Valérie Blom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *